Un rapport de l’OCDE montre qu’en France, la fiscalité immobilière est particulièrement élevées, il y a des titres que nous nous passerons bien. La France partage la première place du podium avec le Royaume-Uni. L’année précédente, la France était à égalité pour la première place avec les États-Unis. En 2018, l’impôt sur le patrimoine immobilier représentait 4,1% de la richesse national français, une petite baisse par rapport à 2017 (4,4%). La moyenne internationale quant à elle est de 1,9%. Malgré la réforme sur la taxe d’habitation permettant une diminution de la pression fiscale sur les ménages français, elle ne suffit pas pour faire chuter le classement de la France.

Cependant, les propriétaires craignent que la suppression de la taxe d’habitation n’augmente la taxe foncière. Certains départements ont demandé une augmentation des droits de mutation. Mais, Sarah Perret, économiste à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), explique que l’impôt sur le patrimoine est la forme de fiscalité la moins néfaste pour l’économie par rapport aux l’impôts à la consommation, à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés. «D’autres formes patrimoniale, comme les droits de succession, jouent un rôle important dans l’équité, mais sont sous-utilisées (16% du total des impôts) Par rapport aux taxes foncières et aux droits de mutation (82%!).»

 

LENOBLE PATRIMOINE votre conseiller patrimonial sur Nantes, est disponible pour échanger avec vous sur votre fiscalité immobilière.

Contacter nous au 0645041564 ou à claire@lenoble-patrimoine.fr