Suite à la covid-19 les vacanciers ont été absents sur le marché de la location saisonnière meublée. Ces locations se sont transformées et explose pour de la location longue durée. Dans certaines villes, cela entraine parfois un loyer meublé moins cher qu’un loyer vide. Mais le marché a commencé à se normaliser.

Suite à la crise sanitaire le nombre de bien immobilier disponible à la location meublée longue durée à explosé. En effet, les logements louées sur les plateformes de locations saisonnières, à défaut de tourismes, sont revenus sur le marché de la location longue durée. Cette augmentation d’offres a eu un réel impact sur les loyers, notamment dans les villes habituellement très tendues.

Ainsi, selon les données de SeLoger, le loyer des appartements meublés à Bordeaux a baissé de 6,7% en un an (entre avril 2020 et avril 2021). A Paris, il a baissé de 4,5% en un an, et à Marseille il a baissé de 2%. Dans certaines villes comme dans l’ouest de la France les loyers des logements meublés sont devenus plus faible que les loyers des logements proposés en vide. C’était le cas également dans la région parisienne il y a quelque mois. A Paris le marché c’est bien normalisé et les loyers des logements meubles sont repassés à 11% plus cher que le vide.

Le retour des professionnels en mobilité. Malgré le nombre d’offre qui est en forte augmentation, le retour des demandes se fait ressentir notamment grasse notamment aux professionnels en mobilité. Cette demande représente 59% du marché de la location meublée.  Le nombre de logement en résidence principale repart à la hausse ce qui représente une normalisation du marché.

LENOBLE PATRIMOINE, consultant en gestion de patrimoine sur Nantes, vous accompagne sur vos projets d’investissement immobilier.

Contactez nous au 0645041564 ou à claire@lenoble-patrimoine.fr