Malgré la hausse récente des prix à la consommation, le taux du Livret A devrait se maintenir à 0,5% au 1er août. Selon les prévisions de la Banque de France, le taux d’inflation devrait atteindre 1,5% en 2021, contre 0,5% l’an dernier. Dès juin, les prix à la consommation augmentaient de 1,5 % sur un an. C’est une mauvaise nouvelle pour les détenteurs de Livret A dont les rendements réels sont négatifs (-1 %). Depuis le 1er février 2020, le taux du livret A, qui séduit 55 millions de personnes, est fixé à 0,5%. Cela signifie qu’avec un taux d’inflation de 1,5 % cette année, l’épargne accumulée sur le Livret A continuera de se déprécier à moins que le gouvernement n’accepte d’augmenter le taux de rendement du Livret pour éviter une baisse du pouvoir d’achat des épargnants. Mais, selon les informations de Capital, cela n’est pas à l’ordre du jour. A ce jour, Bercy prévoit de maintenir les taux d’intérêt à 0,5% le 1er août, ce qui est le niveau le plus bas jamais enregistré.

En janvier et juillet de chaque année, l’exécutif peut choisir de suivre ou non les recommandations de la Banque de France pour modifier ce taux d’intérêt. La plupart du temps, sauf « circonstances particulières »,  le gouverneur des institutions monétaires recommande de suivre la formule de calcul traditionnelle, qui prend en compte le taux d’inflation moyen semestriel sur douze mois glissants et le l’€STR (taux interbancaire à court terme). Cependant, en appliquant cette méthode, le taux d’intérêt du Livret A devrait même être inférieur à 0,5% mais le gouvernement a prévu qu’il ne pouvait s’établir en dessous de ce taux défini comme un plancher. Le gouvernement estime que les derniers mois marqués par la crise sanitaire et les récentes hausses de prix ne suffisent pas à justifier la hausse des taux d’intérêt du Livret A. Premièrement, comme mentionné ci-dessus, les prévisions d’inflation restent modérées en 2021. Deuxièmement, parce qu’il continue d’inciter les Français à réinjecter dans l’économie l’épargne accumulée depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

Une révision à la hausse du taux de rémunération du Livret serait contre-productive. Il en est de même pour le LDDS (Livret de développement durable et solidaire), le LEP (Livret d’épargne populaire) et le PEL (Plan Epargne Logement), et leurs taux d’intérêt qui resteront respectivement à 0,5%, 1% et 1,. %.

Les livrets bancaires représente votre épargne de précaution, l’épargne supérieur à cette épargne de précaution peut être réinvesti suivant vos objectifs. LENOBLE PATRIMOINE, conseil en investissement financier et immobilier, est disponible pour vous accompagner dans la mise en place d’une stratégie d’investissement correspondant à votre situation et répondant à vos besoins.

 

Contactez nous au 0645041564 ou à claire@lenoble-patrimoine.fr