L’assurance-vie est toujours considérée par les Français comme le meilleur produit d’épargne, malgré des rendements en baisse d’année en année. Même ces derniers semblent plus enclins qu’auparavant à prendre le risque d’augmenter leur épargne. Le sage Lao Tseu a dit : « Demeure aussi prudent au terme qu’au début ; ainsi tu éviteras l’échec ». Cette citation du père du taoïsme en dit long sur la stratégie d’épargne des Français, car la sécurité reste le principal moteur de leurs investissements, selon la 20e édition du Baromètre du cycle de l’épargne, publiée en février et en partenariat avec Ipsos*. En conséquence, la plupart des sondés choisissent la sécurité (50 %) et la liquidité (48 %) plutôt que de rechercher la performance. Logiquement, cela se retrouve dans les produits les plus populaires.

La sécurité d’abord

A ce titre, le placement financier préféré des français reste l’assurance-vie, un support qui vous permet d’investir plus ou moins votre capital sûr des supports sécurisés selon l’option que vous choisissez. 20% des Français interrogés pensent que l’assurance-vie est le meilleur produit d’épargne. Si on élargit un peu la réponse, 31% des répondants le considèrent même comme le premier ou le deuxième meilleur produit. Cependant, ce pourcentage est en baisse par rapport aux années précédentes (-3 points de pourcentage par rapport à 2021). En seconde position les sondés privilégiés, les livrets réglementés tels que le Livret A et le livret de développement durable et solidaire (en légère hausse depuis 2019, ces placements se positionnent en première ou deuxième position par 30% des sondés). En troisième position avec 22% de réponse les sondés se positionnent sur les comptes et plans d’épargne (PEL et CEL). Derrière l’Assurance vie, le Livret A et les comptes et plans d’épargne on retrouve l’épargne salariale (15% ), le plan d’épargne retraite (9%), le plan d’épargne en actions (8%) et les comptes titres actions et obligations (7 %). A noter que 27% des Français interrogés estiment qu’aucun des produits de la liste n’est le meilleur produit d’épargne. Sans doute en partie parce que l’immobilier, souvent au cœur du patrimoine des ménages, ne figure pas dans cette liste.

Des faibles rendements face à l’inflation

Cette préférence française se reflète aussi dans les montants d’investissement réels de ces investissements. Les cotisations pour l’assurance-vie en 2021 ont dépassé pour la première fois le seuil des 150 milliards d’euros, selon France Assureurs (ex-Fédération française de l’assurance).  Selon la Caisse des dépôts, la collecte nette sur le livret A et le LDDS a totalisé près de 20 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2021. La pandémie aura entraînée une augmentation des encours pour ces deux types de livrets réglementés, avec des pics de collecte historiques observés en 2020. Toutefois, même réévalué de 0,5% à 1% depuis le 1er février 2022, le taux de rendement du Livret A reste faible. Surtout comparé à celui de l’inflation, qui devrait atteindre, d’après les projections de l’Insee, 3% à 3,5% en France dans les mois à venir. Bien sûr, malgré l’augmentation des frais de tenue de compte, le Livret A peut servir de compte courant rémunéré pour certains Français, ce qui explique son succès. Si l’on se penche sur l’assurance-vie, le fonds euro devrait rapporter entre 1% et 1,10% en 2021. Pour augmenter son rendement, il faut prendre plus de risques et diversifier son contrat avec les unités de comptes (actions, obligations, immobilier…). Un bon conseil est primordial pour réaliser un contrat personnalisé en fonction de votre profil de risque. Les gestionnaires de patrimoine peuvent vous accompagner dans cette étude.

Epargner pour préparer sa retraite

D’après le baromètre du Cercle des Epargnants, La sécurité est la préoccupation des épargnants, avant la rentabilité et la rémunération du placement. 38% des français épargnent pour sécuriser leur avenir, 54% par mesure de précaution et 20% épargnent pour aider leurs petits-enfants. 81% des épargnants sont inquiets pour leur retraite et ont peur de manquer d’argent. Ces craintes peuvent expliquer l’attirance des ménages pour le marché de l’immobilier qui est considéré comme une valeur refuge. Pour préparer sa retraite, la diversification reste la règle de base en gestion de patrimoine. Diversifier ses investissements avec une stratégie immobilière et financière.

Nous vont conseillons un bon accompagnement personnalisé pour répondre à vos objectifs. Lenoble patrimoine, vous accompagne en gestion de patrimoine financier et immobilier sur Nantes. N’hésitez plus à nous contacter pour échanger ensemble sur vos besoins.